Programme d’Appui Accéléré par les Pairs : les choses se précisent auprès des Cours de la Cour des Comptes du Niger, de Guinée, de Madagascar, de la République Démocratique du Congo et du Togo  

 

Dans l’optique de la conclusion future des accords de coopération permettant à certaines Cours des Comptes de bénéficier du soutien prévu par le Programme d’Appui Accéléré par les Pairs (PAP-APP), des Managers du CREFIAF et de l’Initiative de Développement de l’INTOSAI ont effectué une visite d’introduction dudit Programme auprès des ISC du Niger, de Guinée, de Madagascar, de la République Démocratique du Congo et du Togo. Effectuées au cours de la période allant du 19 juin au 10 août 2018, ces visites ont permis de donner plus de réalité au PAP-APP auprès des bénéficiaires.   l’équipe répondait à l’invitation adressée au CREFIAF et à l’IDI par

Composée de Mme Quinta Fomundam et M. François Bekemen Moukoko du Secrétariat du CRRI et de M. Muhammed Musa Dabo de l’Initiative de Développement de l’INTOSAI (IDI), l’équipe du PAP-APP a été accueillie, à chaque fois par les plus hautes autorités des ISC et par les Points Focaux du Programme au sein des ISC. Au Niger, les entretiens, présidés par  M. Saidou SIDIBE, Premier Président, ont impliqué  le bureau de la Cour des Comptes du Niger,  comprenant le Procureur Général, les Présidents de Chambres et l’équipe focale conduite par M. Issa Samba, Point focal.

Guidée par M. Ciré Doumbouya, Point Focal du PAP-APP au sein de la Cour des Comptes de Guinée, l’équipe a eu des entretiens restreints avec la haute direction de l’ISC et des réunions élargies avec l’ensemble des magistrats. Au cours de ces entretiens présidés par M. Mohamed Diaré, Premier Président, le Programme et ses principaux documents ont fait l’objet d’examen par toutes les parties. Ont ainsi été passés en revue, les présentations du PAP-APP et de la Cour des Comptes de Guinée ainsi que les projets d’accord de coopération, de plans d’activités et de plan stratégique en gestation.

A Madagascar, le contenu du PAP-APP, la situation de la Cour des Comptes et les modalités de la coopération ont fait l’objet de discussions intenses durant trois jours entre l’équipe multidisciplinaire de l’ISC, sous la coordination de M. Jean de Dieu RAKOTONDRAMIHAMINA, Premier Président nouvellement installé et de Mme Sohary RAKOTOARISOA, assumant l’intérim du Point Focal. Il ressort des échanges que la Cour des Comptes de Madagascar fait face à des contraintes institutionnelles, organisationnelles et financières qui la placent dans une situation permanente d’incapacité à accomplir significativement son mandat. Le Programme PAP-APP devrait à cet égard permettre d’entrevoir des mutations en interne et auprès des parties prenantes dans le pays, avec pour objectif de doter l’ISC de la visibilité nécessaire et du soutien adéquat pour ses travaux de contrôle.

A Kinshasa, la rencontre entre l’équipe du PAP-APP a permis à l’équipe focale, conduite par M. Salomon Tudieshe, d’évoquer les modalités de mise en œuvre du Programme en vue de produire des résultats les plus appropriés. Les contraintes institutionnelles, budgétaires et le statut du personnel ont permis de relever la nécessité et la pertinence du déploiement des activités du Programme au sein de la Cour des Comptes de la République Démocratique du Congo. Ce programme suscite ainsi de nombreux attentes et l’espoir de l’avènement d’une Cour des Comptes qui se rapproche le plus possible des justiciables et des citoyens, comme l’a souligné M. Ernest IZEMENGIA NSAA-NSAA, Premier Président.

Avec l’équipe de la Cour des  Comptes du Togo, les entretiens ont été denses et méthodiques, permettant un examen minutieux du contenu du PAP-APP et du projet d’accord de coopération qui le sous-tend. Sous le leadership de M. TCHAKEI Essowavana, Point Focal, les deux parties ont relevé la pertinence des activités visant à améliorer la gestion stratégique de la Cour des Comptes, dans l’optique d’une meilleure couverture de son mandat en matière d’audit externe des finances publiques au Togo. Les résultats auxquels les deux parties sont parvenues ont justifié les encouragement de M. Jean Koffi EDOH, Premier Président.

Au terme de trois jours de travaux dans chaque ISC, l’équipe du PAP-APP et leurs collègues des Cours des Comptes bénéficiaires ont convenu de continuer la revue des documents examinés, selon un calendrier conjointement élaboré et jusqu’à la signature effective de l’accord de coopération. Cette signature devrait avoir lieu au mois d’octobre à Yaoundé, lors d’un séminaire regroupant les plus hauts responsables desdites ISC. Cette visite aura eu le mérite de permettre une meilleure compréhension du contenu et des mécanismes du Programme PAP-APP, qui sera enrichi des rétroactions des différentes parties. Elle augure d’une coopération fructueuse visant l’amélioration des travaux, des capacités et de l’impact de ces ISC dans leurs pays respectifs.